Les gouttières constituent un élément clé d’un bâtiment. Elles servent avant tout à assurer l’évacuation des eaux pluviales et la déviation des eaux usées ou des eaux ménagères afin de préserver les fondations de la maison des dégâts que peuvent provoquer l’humidité permanente. En cas de défauts ou de détérioration des gouttières, un remplacement rapide s’impose.

Quand faut-il changer les gouttières ?

Dès lors que vous constatez une fissure ou des fuites au niveau de vos gouttières, elles doivent être changées ou réparées le plus tôt possible. C’est également nécessaire si elles ont une vétusté de plus de 40 ans. À titre d’information, les vieilles gouttières peuvent mal filtrer l’eau de pluie. En effet, elles se bouchent très facilement.

Typologies

Il existe de nombreux matériaux de fabrication des gouttières. Parmi les choix qui s’offrent à vous, vous avez le cuivre, le plastique, l’aluminium et le zinc. Chaque matériau a ses caractéristiques propres. Par conséquent, chaque type de gouttière renferme des avantages et des inconvénients à l’usage.

Cuivre

Les gouttières en cuivre donnent un aspect élégant et unique à la maison et conviennent à tous les types de bâtiments, en particulier les plus anciens. Le grand avantage est que le cuivre a une bonne durabilité et nécessite peu d’entretien même si, après quelques années, il change de couleur. Le seul inconvénient est que ce type de gouttières est très coûteux, et donc impose une dépense considérable.

Plastique

Les gouttières en plastique sont très économiques, durables et sont disponibles dans une large gamme de couleurs différentes. Le plastique résiste bien à toutes les conditions climatiques et a une bonne durabilité dans le temps tout en étant facile et rapide à assembler.

Aluminium et zinc

Il y a de nombreux avantages liés à l’aluminium, un matériau qui est résistant mais aussi très léger, durable et doté d’une couche protectrice. En plus des gouttières en plastique, les gouttières en aluminium sont disponibles en différentes couleurs. Les gouttières en zinc sont également très populaires, car elles ont ce côté esthétique qui confère à la maison sa touche d’authenticité. Si la gouttière est usée ou endommagée, elle est facile à réparer. Le zinc tout comme l’aluminium est un matériau robuste et durable. Malheureusement, en raison de la pollution, le zinc nécessite un entretien au moins une fois par an.

Comment changer une gouttière usée ou qui fuit ?

Lorsque vous avez un problème avec vos gouttières, vous pouvez opter pour le bricolage ou décider de recourir aux services d’un professionnel. Il suffira peut-être de remplacer une seule pièce ou, en cas d’usure, vous pourrez renouveler l’ensemble de la tuyauterie, afin de protéger votre maison pendant longtemps !

Si les gouttières sont vieilles et doivent être changées, il vaut mieux contacter un professionnel qui, en plus de procéder à l’installation des nouvelles gouttières, il peut donner de bons conseils sur le type de matériau à utiliser. Il sait exactement le type adapté à votre maison parmi les différents modèles disponibles sur le marché (galvanisé, en pvc,  demi-rond, carré et ondulé). En ce qui concerne les coûts de remplacement des gouttières, les tarifs de l’artisan plombier varient selon les pièces à remplacer et le matériau utilisé. Le cuivre est certainement plus cher que le plastique. Les dépenses finales varient également en fonction de la difficulté des travaux et des frais de déplacement du professionnel engagé. Dans ce genre de travail, il est toujours bon de demander un devis au préalable et de le comparer avec d’autres, afin d’économiser sur le prix total.

Généralement, la demande de devis est entièrement gratuite et sans engagement. Pour procéder au changement de vos gouttières, le plombier commencera par retirer l’ancien modèle déjà en place. Il effectuera ensuite des mesures afin d’acheter la bonne longueur de gouttière nécessaire. En même temps, il vérifiera le nombre de coudes requis, les points de soudure, les raccords, le diam des tuyaux, etc. Une fois les équipements regroupés, il pourra démarrer les travaux. Lorsque l’installation est achevée, il réalisera quelques vérifications avant de vous adresser sa facture. À ce moment-là, il devra s’assurer qu’aucune portion du circuit ne fuite ou ne présente des imperfections ou ne présente un écoulement eaux anormal pouvant occasionner d’autres problèmes. Il vérifiera également si la toiture est restée intacte ou si le toit a été affecté par le démontage et la descente des gros tuyaux.