Chauffage – ClimatisationL'utilité des pompes à chaleur

 

Le coût de l’énergie fossile étant de plus en plus exorbitante et sans parler du fait qu’il est extrêmement toxique et polluant, nombreux sont les ménages qui s’apprêtent à abandonner leur vieille chaudière à fioul ou gaz traditionnel au profit d’un dispositif plus propre et respectueux de la nature comme la pompe à chaleur. Celle-ci fonctionne majoritairement à base de sources d’énergie renouvelable. Dans ce qui suit, on s’intéressera particulièrement à l’utilité ainsi qu’au fonctionnement de ce fameux système de chauffage « vert ».

Gros plan sur l’utilité d’une pompe à chaleur

Plus concrètement, une pompe à chaleur est un dispositif de chauffage qui exploite essentiellement les calories s’accumulant naturellement dans l’environnement. À noter que cette énergie thermique est extraite de la terre, de l’air ou de l’eau selon le modèle de pompe à chaleur utilisé. De la sorte, ce dispositif peut produire de la chaleur inépuisable qui est ensuite utilisée pour chauffer naturellement un bâtiment et/ou produire de l’eau chaude sanitaire. Privilégier la pompe à chaleur, c’est se donner la chance de faire des économies substantielles en termes de mazout ou de fioul pouvant s’élever jusqu’à 75 % de chauffage en moins sur 12 mois. Le recours à ce dispositif constitue de surcroît un geste pour l’environnement sachant que le fioul est une énergie à la fois étrangère et extrêmement polluante. Pour en savoir plus sur ce fameux système de chauffage non polluant, sur ce site, vous aurez de plus amples précisions.

La pompe à chaleur : comment ça marche ?

En fonction de la source d’énergie utilisée ainsi que de la climatisation ou du mode de diffusion, on compte aujourd’hui plusieurs types de pompes a chaleur, à savoir la pompe à chaleur géothermique qui fonctionne en extrayant les calories contenues dans le sol, la pompe à chaleur aérothermique qui utilise les calories extraites de l’air ambiant et la pompe à chaleur combinée hygrothermique utilisant les calories contenues dans l’eau. Dans tous les cas, une pompe à chaleur constitue une alternative efficace, économique et écologique aux chaudières gaz traditionnel ou à fioul. Le fonctionnement de ce dispositif de chauffage s’avère relativement simple :

Avant de passer à l’état d’ébullition, le fluide frigorifique se charge de recueillir préalablement les calories ambiantes à l’extérieur du bâtiment. À noter que ce sont ces calories qui chauffent ce fluide et transforment celui-ci en vapeur. Le compresseur prend ensuite le relais en aspirant, en compressant et en chauffant la vapeur ainsi générée, puis l’expédie à haute pression vers le condenseur. Passé cette étape, le fluide réfrigérant transmet, directement ou par le biais d’un circuit d’échange d’eau, au condenseur les calories qu’il a captées préalablement. Dès lors, le condenseur peut désormais les restituer dans le logement.

Les principaux avantages d’une pompe à chaleur

L’intérêt principal d’une pompe à chaleur chauffage réside dans le fait qu’elle est synonyme de confort d’utilisation de par son autonomie ainsi que sa manipulation simplifiée. Qui plus est, elle permet de chauffer rapidement et efficacement un logement sans qu’on ait à stocker ou à gérer des combustibles. D’un point de vue écologique, ce dispositif de chauffage n’utilise que de l’énergie propre, non toxique et respectueuse de l’environnement, contrairement aux chaudières utilisant de l’énergie fossile comme le fioul. Bien que son coût d’achat ainsi que les frais découlant de son installation soient relativement élevés, ce dispositif apparaît tout de même comme un investissement très rentable à moyen terme. La raison est que par son biais, on peut faire baisser significativement la facture de chauffage du fait qu’il ne consomme qu’une faible quantité d’énergie. Il suffit de 1 kWh d’électricité pour restituer 3 à 4 kWh de chaleur. Il convient également de préciser qu’une pompe à chaleur peut très bien se raccorder sur une installation existante ou également sur un plancher chauffant.