Travaux énergétiqueschaudières hybrides

La combinaison d’une pompe à chaleur (PAC) et d’une chaudière à condensation donne ce que l’on nomme chaudière hybride. La première fonctionnalité permet de réaliser des économies quand les températures extérieures sont douces, l’autre est plus salutaire en saison hivernale. Grâce à cette installation deux-en-un, faire des économies semble tout à fait certain sans nuire à la planète. Tour d’horizon des chaudières hybrides et des atouts associés à cette technologie.

Une chaudière et deux énergies

La chaudière hybride de Boostheat.fr est un système rassemblant une pompe à chaleur et une chaudière à gaz à condensation. Le premier appareil exploite des énergies renouvelables comme l’air, l’eau ou encore le gaz naturel et les rayons de soleil… Le second appareil s’alimente à partir du gaz naturel ou propane et fonctionne de manière optimisée en récupérant les fumées issues de la combustion. Un troisième élément entre en jeux pour programmer les actions des deux appareils : le régulateur haute performance. Un système de chauffage hybride se livre sous deux formats : le format monobloc et le format bi-clocs. Le système est dit bi-blocs si la pompe à chaleur est installée à l’extérieur et la chaudière à l’intérieur. Sa version monobloc requiert la pose de tous les appareils à l’intérieur de l’habitat, dans un lieu plutôt convenable. Pour fonctionner, la pompe à chaleur récupérera la chaleur de l’air ou de l’eau à l’extérieur avec une température ambiante. Pendant la période hivernale, le système se basera sur les capacités de production de chaleur de la chaudière à condensation. Pour piqûre de rappel, cette dernière est à même de récupérer les fumées issues de la combustion. Son rendement peut atteindre jusqu’à 110%. Chez Boostheat.20, le rendement avancé est même de 200% grâce à une technologie innovante de compresseur thermique. Par ailleurs, la pompe à chaleur restitue la chaleur pompée de l’extérieur à l’eau alimentant le circuit de chauffage d’une maison.

Un appareil écologique générateur d’énergie et d’économies

Comme dit plus haut, la chaudière hybride se compose de deux appareils offrant chacun des avantages conséquents. D’abord, il y a la pompe à chaleur dont le rendement est très élevé avec une température extérieure douce. Dès que celle-ci chute, le système de pilotage intelligent active la relève qui n’est autre que la chaudière à condensation. La PAC, qu’elle soit air-air ou air-eau, utilise majoritairement des énergies renouvelables en exploitant la chaleur issue de l’air. Longtemps, elle a été critiquée vu qu’elle fonctionne avec de l’énergie fossile : elle s’alimente avec du fioul ou du gaz. Toutefois, avec les avancées technologiques actuelles, on s’accorde à dire que la pompe à chaleur constitue un système plus écologique. De même, la chaudière à gaz à condensation participe à la sauvegarde des ressources énergétiques de notre planète. Le gaz est une énergie verte en devenir : filière Biogaz issue des déchets agricoles et “Power To Gaz” en développement. Jugée très performante, elle propose une combustion complète qui occasionne une consommation d’énergie de 40% inférieure aux autres chaudières. La chaudière hybride offre les mêmes avantages évoqués ci-haut : moins pollueur, c’est-à-dire écologique, et économique, jusqu’à 50% d’économies d’énergies. Par rapport à la chaudière à condensation, ces économies sur le chauffage peuvent même atteindre 10%. Et comme ces deux appareils travaillent en alternance, en fonction de la saison, le système semble très avantageux.

Un investissement appuyé par le gouvernement

À cette longue liste d’atouts liés à la chaudière hybride s’ajoute son éligibilité au crédit d’impôt. À la fois chaudière à condensation et PAC, le crédit d’impôt s’élèvera respectivement à 18% et à 23% du montant. Le choix d’un tel appareil dans le cadre d’une rénovation permettra de bénéficier du Crédit d’Impôts pour la Transition Énergétique de 30%. Pour les célibataires, le CITE est plafonné à 8 000 euros, un couple se verra octroyé le double. Bien sûr, pour profiter de ce crédit, il existe d’autres conditions à respecter, comme le recours à un professionnel RGE. L’installation d’une chaudière hybride répond également aux exigences de la maison neuve RT2012, côté niveau de consommation énergétique. Couplée à des travaux de rénovation d’une résidence, elle autorise une TVA à taux réduit de 5,5%. Par ailleurs, le choix de ce même dispositif permet l’obtention d’un Eco-Prêt à taux zéro. Existent également la prime Coup de Pouce et les aides de l’ANAH. Pourvu que le ménage choisisse de procéder à l’isolation thermique des murs et ait un revenu inférieur à 30000€. À noter que seul un chauffagiste certifié Reconnu Garant de l’Environnement peut procéder à la pose de chaudières hybrides. Aucune complexité ne se présentera lors de son installation pour un habitat déjà nanti d’un système de chauffage central.