Rénovation intérieureAides et prêts rénovation

La rénovation de logement est désormais l’un des enjeux majeurs de la lutte contre le réchauffement climatique et pour réduire la consommation énergétique au sein des foyers. C’est pourquoi l’État ne se fatigue jamais de sensibiliser les Français à se lancer dans la rénovation de leurs habitations. D’ailleurs, des aides et prêts sont proposés par les organismes financiers pour alléger les charges que ces foyers doivent endosser dans le cadre de cette rénovation.

Quels sont donc ces prêts ?

Les prêts destinés aux habitations ont toujours existés, que ce soit pour un achat ou une rénovation. Pour le second cas, la « caisse d’allocations familiales » ou la CAF est la plus adoptée par les particuliers. Il s’agit d’un crédit qui sert à financer les travaux de rénovation, d’amélioration et de rénovation thermique au sein d’un logement. Vous pourrez obtenir ce prêt pouvant atteindre 1 000 euros à titre de locataire ou propriétaire. En ce qui concerne son remboursement, vous pourrez verser petit à petit le montant emprunté en 36 mois, soit 3 ans avec un taux d’intérêt majoré de 1 %. Outre la CAF, il vous est également possible d’avoir recours aux « Eco-prêt à taux zéro » couramment connu éco-PTZ. Ce crédit est généralement proposé aux propriétaires modestes qui ne peuvent pas se permettre d’investir dans une rénovation de l’habitat. Le montant de ce crédit peut atteindre jusqu’à 30 000 euros et est dédié uniquement aux maisons ou appartements à titre de résidence principale construite avant le 1er janvier 1990. En ce qui concerne les entreprises qui réaliseront vos travaux, vous avez librement le choix parmi les prestataires actifs sur Nantes. Si vous êtes à la recherche d’un professionnel comme Renostyl pour la rénovation de l’habitat, cliquez sur ce lien.

Qu’en est-il de l’aide ?

Outre les habituels prêts qui sont déjà prisés par un grand nombre de personnes souhaitant rénover radicalement ou partiellement leur logement, sachez que des aides venant des agences sont également à votre disposition. Effectivement, l’Hexagone déborde d’agences et d’organismes qui proposent de vous épauler dans la réalisation de votre projet. Parmi ces aides figure l’aide d’Anah. Cette offre est proposée par l’Agence nationale de l’habit et peut être accordée aux propriétaires qui occupent ou louent leur logement. Sachez aussi que l’agence accorde ses subventions aux syndicats de copropriétaires notamment pour financer des rénovations thermiques. À part l’aide d’Anah, il existe également une obligation qui s’adresse aux fournisseurs d’inciter ses clients à réaliser des économies d’énergies. En contrepartie, les fournisseurs ayant reçu les certificats d’économies d’énergie (CEE) doivent à ses consommateurs des subventions, des bonus, et des primes. Ceci dit, si vous avez atteint l’objectif posé par votre fournisseur, vous recevez des bonus. Ces derniers vous permettent de couvrir une partie des budgets nécessaires pour vos travaux de rénovation.

Quels avantages fiscaux ?

Dans le cadre d’une rénovation immobilière, les propriétaires ou locataires ont droit à une réduction de TVA pouvant s’élever jusqu’à 5,5 %. Cette réduction concerne particulièrement les travaux d’amélioration énergétiques des maisons ou appartements de plus de 2 ans. Pour les autres travaux d’amélioration qui ne sont pas liés aux rénovations énergétiques, notamment les transformations, les aménagements et autres travaux réalisés au sein d’un logement achevés depuis plus de deux ans, ce taux de réduction de TVA peut atteindre jusqu’à 10 %. En conclusion, même si les travaux de rénovation au sein d’un logement peuvent coûter cher, grâce à la présence des prêts et aides proposés par divers organismes, les charges diminuent considérablement.