Vous entendez peut-être souvent parler de murs porteurs à l’intérieur de votre maison, mais tout le monde ne peut certainement pas savoir exactement ce qu’ils sont et comment ils sont fabriqués.

Qu’est-ce qu’un mur porteur ?

Un mur porteur n’est rien d’autre qu’une sorte de “squelette” sur lequel est construit un bâtiment : sa fonction est précisément de supporter le poids d’une structure afin d’éviter qu’elle ne s’effondre. Il ne peut être modifié, contrairement au mur de séparation ou cloison qui, après une série d’évaluations appropriées et après obtention des permis éventuels, peut être totalement ou partiellement éliminé sans que le bâtiment ne risque d’être endommagé.

Comment construire un mur porteur en pratique ?

Il existe plusieurs techniques différentes pour construire ce type de mur et les ouvriers, pour le réaliser, doivent suivre scrupuleusement un projet précis. 

Les murs porteurs peuvent être construits en utilisant différents types de matériaux et selon le choix de ces derniers, différentes techniques peuvent être utilisées :

1) Murs porteurs construits en briques : il s’agit d’un des systèmes les moins chers, les plus faciles et les plus rapides, mais aujourd’hui cette méthode n’est généralement utilisée que pour les murs-rideaux (c’est-à-dire les murs d’enceinte dont la fonction n’est pas statique).

2) Paroi de sac : elle est réalisée en créant deux parois peu épaisses placées parallèlement l’une à l’autre : dans l’espace relatif à la distance entre elles, des pierres (ou autre type de matériau) sont insérées jusqu’à un remplissage total.

3) Paroi de tuf : c’est un type de construction qui garantit une excellente isolation thermique et acoustique et son coût n’est jamais trop élevé. Le tuf est également utilisé pour fabriquer des murs mixtes : une méthode qui implique l’utilisation de pierres de tuf et de briques et de tout autre matériau obtenu à partir de travaux de démolition.

4) Murs en béton armé : désigne un béton caractérisé par l’ajout de tiges de fer ou d’acier. Avec ce type de matériau, on obtient une sorte de cadre périmétrique, qui est rempli sur les côtés de tuiles perforées ou de blocs de béton perforés.

N’oubliez jamais qu’avant de démolir un mur, il est absolument nécessaire d’examiner le plan de construction original de votre maison : si vous n’êtes pas sûr à 100% qu’elle n’est pas porteuse, n’effectuez ou ne faites effectuer aucune intervention sans demander la vérification d’un ingénieur.

De plus, pour ce genre de travaux, vous avez toujours la possibilité d’éviter le “bricolage” si vous n’avez pas de compétences précises : demandez plutôt un devis gratuit et sans engagement à une entreprise experte en rénovations dans votre région !

Vous choisirez alors celle que vous jugerez la plus appropriée, qui assurera la construction d’un ouvrage exécuté à la perfection, évaluera également la commodité et c’est ainsi que vous pourrez économiser de l’argent !