Souvent laissé pour compte parce que non habitables, les combles peuvent sérieusement enrayer le système de chauffage de toute une maison, et pour cause. Ouverts aux vents et aux intempéries, ils laissent se dissiper la chaleur à grande vitesse dès que les températures extérieures baissent. Voici un petit guide pour vous aider dans le choix de votre artisan afin d’isoler les combles de votre habitation.

Financement des travaux : comment bénéficier des CEE

Avant d’entamer vos démarches, vous avez certainement établi un budget prévisionnel relatif aux travaux envisagés pour isoler les parties supérieures de votre habitation. Saviez-vous qu’en choisissant un artisan RGE, c’est-à-dire certifié « reconnu garant de l’environnement », il est possible de faire isoler ses combles gratuitement ? Les certificats délivrés par le gouvernement sous le nom de CEE (certificats d’économie d’énergie) couvrent en effet le coût des travaux pratiqués pour certaines améliorations économiques, notamment concernant la déperdition de chaleur. En fonction de la localisation de l’habitat, de la composition du foyer et des revenus, la participation peut couvrir tous les frais afin d’isoler les combles des maisons anciennes ou mal couvertes. En plus des économies réalisées sur les dépenses de chauffage et de l’augmentation du confort dans les pièces supérieures, isoler ses combles ne nécessite pas de gros investissement financier. Un devis en ligne pourra vous éclairer sur les possibilités de prise en charge de vos travaux.

Pourquoi l’isolation des combles est-elle si importante ?

La chaleur d’une habitation dépend à la fois du système de chauffage et de la qualité de son isolation. Entrent en compte dans ce calcul le vitrage, les murs, le conduit de cheminée, le sol, et le toit. Si vous vous demandez comment isoler des combles peut réduire votre facture d’énergie, sachez que pour ce dernier point sont estimées à 30% les pertes énergétiques dans une maison mal isolée. Autrement dit, sur 10 kilojoules de chauffage perdu, 3 s’en vont par le toit. Pas si anodin ramené à la dépense annuelle. Isoler les combles de votre maison va donc se faire ressentir fortement sur votre consommation de gaz ou d’électricité, et qui dit baisse de consommation dit aussi baisse des nuisances polluantes émises par la production et l’utilisation d’énergies non vertes. En plus d’améliorer la qualité de vie de votre logement, l’isolation des combles joue donc un rôle favorable envers l’environnement et contribue à amoindrir votre bilan carbone personnel et celui de la France en général.

Choisir l’artisan responsable des travaux

Dans le cadre du financement des travaux par CEE, vous devrez choisir un artisan certifié RGE qui propose ses services en adéquation avec le respect de l’environnement. Cette certification valorise également les entreprises qui font preuve d’une bonne gestion financière, immatriculées au Registre du commerce ou au Répertoire des métiers. La garantie d’un travail professionnel encadré par de vraies valeurs est essentielle pour des travaux d’une telle importance. En effet, pour isoler le toit, il ne suffit pas de se cantonner à ajouter des matériaux réputés pour retenir la chaleur. La toiture doit pouvoir conserver une aération suffisante et une légèreté conforme à sa structure. Si vous avez dans l’idée d’aménager vos combles en même temps que l’isolation, un permis de construire sera nécessaire et justifié par la hauteur finale atteinte. Afin de vous faire une bonne idée des façons de procéder des artisans, n’hésitez pas à les contacter pour des renseignements concernant votre projet, et à solliciter des devis gratuits. La confiance reste la base indispensable avant de confier votre toit à des professionnels. Pour conclure, n’oubliez pas de faire évaluer l’ensemble de votre isolation. Les combles ne représentent qu’une partie, certes considérable, des pertes énergétiques. Mais les CEE donnent également le droit à d’autres types de travaux subventionnés partiellement ou entièrement. Pour plus de détails, renseignez-vous auprès d’un artisan RGE.