Blogprimes énergie

Les travaux nécessaires pour réduire vos factures énergétiques sont souvent assez lourds et demandent un investissement financier parfois conséquent. Mais le savez-vous ? Des primes ont été mises en place pour vous aider à réaliser vos travaux d’isolation, changement de chaudière et autres.

Quels sont les travaux ouvrant droit aux primes énergie ?

Vous estimez que l’isolation de votre maison a besoin d’être améliorée, que votre chaudière mérite d’être changée. Vous pouvez effectuer ses travaux grâce à des aides qui vous sont accordées dans certaines conditions. Isolation des murs, de la toiture, changement des fenêtres, de votre système de chauffage, isolation de plancher, voir plus d’informations sur ce site… Autant de travaux qui vous permettent de faire des économies substantielles. En réalisant ces travaux, vous gagnez en confort de vie, vous diminuez vos factures énergétiques et vous augmentez la valeur de votre bien. Il existe un certain nombre d’aides qui d’ailleurs pour certaines d’entre elles peuvent être cumulées.

Les aides fiscales

L’état a mis en place certaines incitations fiscales et parmi elles, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique. Une partie des travaux entrepris dans le cadre de l’amélioration énergétique dans votre habitation principale peut être déduite de vos impôts sur le revenu. Tous les contribuables y ont droit même s’ils ne payent pas d’impôt. Dans ce dernier cas, la somme leur est versée. Le montant des dépenses pris en compte en 2018 ne peut excéder 8 000 euros pour une personne célibataire, vivant seule et 16 000 euros pour un couple. À partir du moment où vous vivez en France, que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, vous pouvez faire une demande. Il faut tout de même que cette résidence principale soit achevée depuis plus de deux ans. Les travaux d’amélioration énergétique bénéficient d’une TVA à 5,5%. Attention : ce taux ne concerne que certains travaux et en particulier la pose, l’installation et l’entretien des équipements et matériaux qui peuvent bénéficier du crédit d’impôt. Les sociétés civiles immobilières, les propriétaires occupant leur bien, les bailleurs ou syndics de propriété, ainsi que les locataires et occupants à titre gratuit y ont droit. Contrairement au crédit d’impôt, les résidences secondaires sont éligibles à cette mesure.

Les autres aides complémentaires

Dans le cadre de vos travaux d’isolation thermique, vous pouvez également profiter de l’éco-prêt à taux zéro. Vous pouvez réaliser vos travaux de rénovation énergétique sans avoir à avancer d’argent et sans intérêts. Ce dispositif est valable jusqu’en décembre 2018. L’éco ptz s’adresse aux personnes physiques : les propriétaires occupants comme les bailleurs, en copropriété ou pas, les sociétés civiles qui ne relèvent pas de l’impôt sur les sociétés à condition qu’au moins l’un des associés soit une personne physique. Il est également nécessaire que ce soit un logement déclaré comme habitation principale et qu’il ait été achevé après le 1er janvier 1948 et avant janvier 1990 et quand l’option : performance énergétique globale est concernée. Vous n’avez droit qu’à un eco ptz par ménage auquel vous pouvez adjoindre un éco ptz complémentaire à condition que le montant des deux ne dépasse pas 30 000 euros. Vous pouvez également bénéficier d’aides de la part des fournisseurs d’énergie, EDF, Total, Engie… proposent des aides qui vous permettent de réaliser vos travaux. Il faut toutefois qu’ils soient effectuer par des professionnels reconnus garants de l’environnement. Celles-ci s’adressent à tous les locataires ou propriétaires dans le cadre de travaux de rénovation dans leur habitation principale ou secondaire. Elles prennent plusieurs formes : indication sur le réseau d’artisans à même de réaliser les travaux, diagnostic et conseils, primes sous forme de bons d’achat, remise sur votre facture… ou encore prêt à taux bonifié. Chaque fournisseur détermine les types de travaux qu’il peut aider, il est donc conseillé de vous renseigner avant. L’aide au foyer modeste est également un dispositif intéressant qui a été reconduit jusqu’au 31 décembre 2020. Elle permet aux ménages à faible revenu de remplacer une chaudière au fioul par une chaudière utilisant les énergies renouvelables et d’effectuer les travaux d’isolation des combles. La prime est calculée en fonction du revenu des ménages, elle est principalement versée par les fournisseurs d’énergie et entreprises ayant signé la charte : « coup de pouce économies d’énergie ». Elle peut s’ajouter à l’éco-prêt à taux zéro et au CITE, par contre elle ne peut pas être cumulée avec les offres des fournisseurs en matière énergétique.